Les français doivent-ils se préparer à un hiver hors norme ?

L’été, déjà bouleversé par des catastrophes naturelles, notamment inondations et canicules, s’estompe. Alors, que nous réservent les mois d’hiver en France, dans le sillage de ces perturbations climatiques ?

Zoom sur le mystérieux El Niño

Bien qu’il semble émaner d’une contrée éloignée, El Niño n’en est pas moins omniprésent dans ses conséquences. Ce phénomène, défini par une élévation abrupte des températures, tant de l’air que des eaux dans le Pacifique-Est, est le déclencheur de conditions météorologiques radicales, des déluges aux périodes arides dans diverses régions du globe.

Les érudits du climat, gardant un œil vigilant sur ses mouvements, sont particulièrement préoccupés par son association au dérèglement climatique. À la suite des températures anormalement hautes de l’Atlantique nord, une inquiétude monte : cet El Niño pourrait surpasser les précédents en intensité.

Prévisions françaises : à quoi s’attendre ?

Suite à l’été tourmenté, chacun attend avec anxiété les prédictions pour l’hiver français. D’après Quartz, il semble que la douceur et l’humidité seront au rendez-vous en France, ainsi que dans divers coins du monde.

Il est néanmoins capital de rappeler que, même si la douceur est attendue, le froid n’est pas exclu. Des assauts glaciaux peuvent survenir en Europe, bien qu’ils ne soient pas nécessairement induits par El Niño.

Perspectives outre-Atlantique : Un hiver contrasté

Le panorama est nettement distinct aux États-Unis. En effet, certaines provinces, comme l’ouest, devraient bénéficier d’une douceur hivernale. Par contre, des zones comme le centre atlantique pourraient subir des rigueurs météorologiques, voire des tombées de neige copieuses.

Cette disparité trouve son origine dans l’interaction d’El Niño avec un courant-jet-subtropical, intensifiant l’hygrométrie atmosphérique. Ainsi, une saison hivernale ponctuée d’averses et de neige semble se profiler dans certaines contrées américaines, dépassant en volume les précipitations habituelles.

Cliquez pour partager l'article